Kipsang au départ © reuters.

Nous étions à Londres pour suivre de près le marathon dont le record est détenu par Emmanuel Mutai en 2h04m 39s en 2011. Après un footing à Hyde Park à 7h ce matin là, le retour à l’hôtel s’est déroulé sur des routes fermées à la circulation. Au fil des miles de la course, les associations  peaufinaient les derniers détails pour soutenir leur cause en encourageant tous les coureurs avec toute leur énergie!

Derniers Préparatifs pour les bénévoles qui s'activent sur le pont!

L’ambiance sur Tower Bridge (20ème km) est au beau fixe, et tous les supporters attendent la tête de course ! Soudain le pont se met à trembler, les sifflets et les applaudissements grondent jusqu’à ce que le peloton de tête passe à notre autre hauteur. Les coureurs avec une foulée aérienne, emmenés par les pacer, semblent à peine soumis à la gravité terrestre, portés par l’ambiance extra-ordinaire.

Virgin London Marathon @ Tower Bridge, Km 20 © runningcafe.fr

Malgré une ambiance de folie, le record de l’épreuve n’est pas tombé…

En tête à la mi course (1h02min 12sec) Wilson Kipsang , chaussée par les fameuses bottes de 7 lieues Adidas Adizero Adios 2, a signé un chrono de 2h04min44s! Il s’impose cette année, avec la 5ème meilleure performance de tous les temps après Makau (2011) et Gebre à Berlin par deux fois (2007 et 2008), Mutai à Londres en 2011.

Accompagné de Martin Lel, les kenyans signent donc un doublé !

Ce Marathon est à la hauteur de sa réputation, l’ambiance y est folle, et permettra à de nombreux coureurs d’améliorer leurs records sur la distance…

Share this:
Share this page via Email Share this page via Facebook Share this page via Twitter